Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

21ème journée en Elite 1 : Statu quo en tête et chamboulement en bas du classement




21ème journée en Elite 1 : Statu quo en tête et chamboulement en bas du classement
Quatre victoires, pour autant de nuls dont, trois blancs, pour dix buts d’inscrits dont, trois sur penaltys, on peut dire que cette  21ème journée, à défaut d’être fertile, a été disputée au regard des scores étriqués.  Au final et au bilan de ce tour, c’est le statu quo à un ou deux points près en haut et le chamboulement en bas du classement.
Le grand bénéficiaire en haut aura été sans doute le WAC vainqueur du CODM certes du minimum requis, mais qui empoche tout de même trois points alors que son environnement au meilleur des cas n’en aura grappillé qu’un seul.
Des six premiers c’est le RCA victime d’un arbitre peu stylé et tout à fait partial et influencé par des sentiments autres que l’équité et le fair-play, qui a fait la pâle affaire mais sans y avoir  pour si peu, beaucoup perdu au change. Malgré cette défaite imméritée, le Raja n’aura concédé que le point au FUS et au MAT, forcés eux, à domicile, au nul aussi blanc que vierge par respectivement l’ASFAR et le KAC.
L’OCS en profite donc, pour mieux respirer à la onzième place, de ce succès providentiel (2-1) que lui aura été gracieusement offert, du côté des Abdas par un arbitrage cata de Khalil Nouni, piètre à souhait et qui a coûté non seulement une défaite aux Verts de par un penalty inexistant et sa conséquence, l’expulsion injuste de Belmaalem. Au niveau des cartons distribués, on note que le RCA a été averti à cinq reprises en plus du rouge contre un jaune seulement et certainement brandi à regret pour les locaux. C’est si tendancieux que les mauvaises langues y voient du Ghaïbi dans l’affaire car en plus de l’horaire (13 heures), il y a été ajouté l’arbitrage maison.
Au chamboulement, de la queue de classement, l’autre victorieux de ce côté du tableau, le HUSA en attendant la fameuse note fédérale, a été auteur du hold-up parfait face à l’IZK 1-0 à Khemisset même. En plus de s’offrir un bon bol d’oxygène, les Soussis enfoncent leur vis-à-vis à la position qu’ils détenaient, celle du premier relégable.  Du coup, ce sont quelques poulets d’épargnés dans la capitale des Zemmours. Voilà pour la Berbérie.
A ce même chapitre, saluons le réveil du WAF (2-1) aux dépens des Rifains du CRA. Les Fassis en remontent sensiblement au classement. Les Rifains stagnent dans le ventre mou du classement.
Pour en terminer avec les victoires du jour, on peut dire que la rencontre entre le WAC et le CODM aura été un bon test avant le safari du week-end prochain que les deux protagonistes auront à entreprendre dans le cadre de la Coupe de la CAF. Le WAC qui avait l’air mieux en jambes que son adversaire, est devenu de plus en plus plaisant depuis que Benito Floro y est allé de sa baguette.  Il s’est offert de bien belles occasions qui, concrétisées, auraient donné une toute autre tournure à la rencontre. Le CODM s’en est créé aussi mais il a fait plus dans la résistance que l’offensif.
Les trois scores vierges enregistrés ont ce paradoxe d’avoir été de bons nuls puisque disputés. A Laâyoune, le porteur du bonnet d’âne par excellence la JSM face au DHJ un client peu maniable, a été plus fringante que les autres journées et s’est même permis le luxe de rater un penalty par Trafeh. Les Sahraouis restent cependant à cinq points du premier relégable l’IZK. Le leader, le FUS, neutralisé par son voisin de pallier au complexe Moulay Abdallah de Rabat dans une rencontre d’excellente facture, a raté une échappée au vu des déboires de ses deux poursuivants le MAT et le RCA.
Le MAT sans perdre a été tout de même le grand perdant de cette journée. Les hommes d’Aziz Amri, auraient pu au soir de ce dimanche s’emparer du fauteuil de leader mais accrochés par le KAC venu pour défendre après deux défaites consécutives, ils s’en retrouvent au même point. Qu’à cela ne tienne, le MAT reste performant.
Enfin, le seul nul non vierge de cette journée provient de Khouribga quand le MAS et  l’OCK se sont rendu la monnaie de la pièce (1-1). Ce sont les Phosphatiers par Nafae sur penalty qui ont ouvert la marque en première avant que les Fassis par Hajji en seconde ne reviennent au score. On en est resté là .

Med Jaouad Kanabi
Mardi 20 Mars 2012

Lu 448 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs