Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

21 Marocains recherchés par Interpol Trois d’entre eux sont accusés d’appartenance à des groupes terroristes




21 Marocains recherchés par Interpol Trois d’entre eux sont accusés d’appartenance à des groupes terroristes
 
21 Marocains sont recherchés par Interpol. Trois d’entre eux sont impliqués dans des activités terroristes et font l’objet d’un mandat d’arrêt international lancé par les autorités espagnoles. Il s’agit de Mohamed Afalah, Said Berraj et Benyaïch Salaheddin.
Né le 25 janvier 1976 à Ighmiren, le premier d’entre eux est considéré par les autorités espagnoles comme le bras droit du chef religieux de la cellule terroriste qui avait commis les attentats de Madrid le 11 mars 2004.
L’autre Marocain impliqué dans ces attentats fait l’objet de recherche par les autorités espagnoles depuis plusieurs années. Il s’agit de Said Berraj, né le 12 juillet 1972 à Tanger et en fuite depuis 2004. 
Les mandats d’arrêt concernant ces deux Marocains, sont liés au dossier de l’Algérien Ouhnane Daoud, âgé actuellement de 43 ans et faisant, lui aussi, l’objet d’un mandat international lancé par les autorités judiciaires espagnoles pour son implication dans ces  attentats qui avaient coûté la vie à 191 personnes.
Benyaïch Salaheddin, alias Abou Muhgen, est né à Tanger le 2 juin 1974 et son nom figure parmi la plupart des cellules terroristes aussi bien au Maroc qu’en Europe. Il faisait partie de la cellule espagnole d’Imad Eddine Barakat Yarkas, alias Abou Dahdah ou El Gordo (d’origine syrienne et détenu  en Espagne pour son implication dans les attentats du 11 septembre 2001 aux Etats-Unis).
Les autres Marocains qui font l’objet de mandats d’arrêt lancés par plusieurs Etats, sont dans la plupart des cas impliqués dans des crimes de droit commun. 
A titre d’exemple, les autorités judiciaires du Danemark ont lancé un mandat d’arrêt international à l’encontre de Mustafa Muskul, né le 19 juillet 1993, pour agression et vol. Le Vietnam en a fait de même contre un Canadien d’origine marocaine répondant au nom d’A. E. F., et ce pour appropriation de biens d’autrui par escroquerie. Idem pour l’Italie qui recherche notamment deux Marocains. Le premier nommé Roland Jaho l’est pour trafic de drogue et proscénétisme et le second, Youssef Kbabo, pour participation à une association criminelle et trafic de stupéfiants.
L’avis de recherche finlandais porte, quant à lui, sur une affaire de meurtre impliquant un natif de Guercif appelé Yacoub El Yacoubi et celui du Paraguay concerne un quadragénaire tangérois accusé de vol.
La seule femme marocaine recherchée par l’Interpol s’appelle Imane Maalaoui. Née le 31 mars 1977, à Casablanca, elle est accusée par la justice canadienne d’enlèvement en contravention d’une ordonnance de garde. 

T.M
Samedi 11 Janvier 2014

Lu 2888 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito









www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs