Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

20 ans après, le KACM s’offre de nouveau l’Etoile du Sahel


Hassan Benabicha : La pression pesait beaucoup plus sur les Tunisiens



Le KACM a réussi son entame en s’imposant face à l’Etoile Sportive du Sahel par deux buts à un lors du match qui les a opposés vendredi soir, au Grand stade de Marrakech, pour le compte de la première journée de la phase de poules (groupe B) de la Coupe de la Confédération africaine de football.
 Un match aux fortes sensations qui a retenu le souffle des fans du KACM jusqu’au bout, d’autant que l’adversaire n’est autre que le club tunisien de l’ES Sahel qui revient, vingt ans après, effacer les traces d’une défaite qui  lui avait coûté le titre en 1996. 
Une rencontre que les locaux craignaient particulièrement, car les clubs tunisiens sont toujours considérés comme des rivaux difficiles à battre par les nôtres.
Dès le début de la partie et poussés par un public estimé à quelque 6500 spectateurs, les protégés de Hassan Benabicha se sont lancés à l’attaque, sans pour autant parvenir à inquiéter sérieusement le gardien de but tunisien. 
En deuxième mi-temps, le scénario n’a pas beaucoup changé, et la transversale de Chagou à la 49e minute fut considérée par les locaux comme un  bon signe pour la suite des débats. Mais c’était sans compter sur la détermination des Tunisiens qui, dix minutes plus tard, ont inscrit le premier but suite à un penalty transformé par Hamza Lahmar. 
Cet avantage, au lieu de servir les hommes de Faouzi Benzarti, allait leur être fatal. L’expulsion de Ghazi Abderrazak (65) puis celle, deux minutes plus tard, de Ihab Mskani, ont constitué le tournant du match. Les Marrakchis sont revenus au score à la 74e minute par Aboubakar Kouyate avant qu’Amimi ne marque le deuxième but, brisant ainsi le rêve des Tunisiens qui croyaient à une victoire certaine. 
Lors de la conférence de presse d’après match, Reda El Jaddi, l’entraîneur adjoint de l’ES Sahel a déclaré que la rencontre n’était pas facile, que ses joueurs l’ont bien gérée durant toute la première mi-temps, que l’expulsion de deux éléments a été décisive, mais que le groupe a largement le temps pour se ressaisir.
Pour sa part, Hassan Benabicha s’est dit satisfait du rendement de ses joueurs qui ont mouillé le maillot, soulignant que le fait de profiter de quelques jours de repos leur a été d’une grande utilité, que la pression pesait beaucoup plus sur les Tunisiens que sur ses éléments qui ont réussi l’essentiel, à savoir remporter les trois points du match.    


Khalil Benmouya
Lundi 20 Juin 2016

Lu 832 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs