Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

20 Février : Cinq ans après, la lutte continue...




20 Février 2011-20 février 2016. Cinq ans sont passés et le changement tant attendu par les Marocains tarde à être opérationnalisé. Et avec le gouvernement Benkirane, cela risque de ne pas se faire du tout. Ou du moins à prendre la forme la plus rétrograde qui soit pour nous ramener vers des temps que nous croyons révolus à jamais.
Sur le terrain, aucun signal allant dans le sens des réformes qu’attendaient les différentes couches sociales dont les jeunes. Ces derniers ont voulu à travers ce Mouvement des plus légitimes protester contre une situation qui les entraîne vers l’abîme alors qu’ils aspirent, diplômes en main, à des lendemains meilleurs.
Depuis l’avènement du Mouvement du 20 Février, l’Union socialiste des forces populaires a défendu cette cause juste initiée par une jeunesse marocaine décidée, plus que jamais, à ne pas subir le joug d’une classe politique qui n’accorde aucun intérêt à ses doléances. Une jeunesse qui réclamait une série de réformes dans divers domaines : l’instauration d’une vraie démocratie, l’application des principes de la bonne gouvernance dans les affaires publiques, la reconnaissance du pluralisme social et identitaire de la société marocaine, l’élargissement de l’accès de la population à la santé, l’éducation et l’emploi.
Cinq ans après la naissance du Mouvement du  20 Février, intervenu dans le sillage du Printemps arabe, la Jeunesse ittihadie, fidèle à sa ligne de conduite, a saisi la dernière réunion de ses secrétaires de sections, tenue le 13 de ce mois au siège du parti à Rabat, pour lancer un appel. Lequel est destiné «à l’ensemble des militantes et militants de la Chabiba en vue d’adhérer concrètement à toutes les formes de militantisme et aux mouvements de protestation contre les atteintes aux acquis du peuple marocain, ainsi qu’à la participation effective à la résurgence du Mouvement  du 20 Février qui a réitéré la revendication des valeurs que nous avons constamment soutenues, et ce en vue de leur concrétisation».  
Bref, pour commémorer le cinquième anniversaire du Mouvement du 20 Février, un sit-in sera organisé ce samedi à partir de 18 heures à la Place Maréchal à Casablanca.
Toujours à Casablanca, une rencontre, prévue également aujourd’hui samedi à 17 heures au Centre Bensaîd Aït Idder, où il sera question de débattre de la possibilité de créer un espace de dialogue des forces de la gauche.
Des manifestations faites  pour rappeler le chemin déjà parcouru et la volonté de continuer la lutte.

Mohamed Bouarab
Samedi 20 Février 2016

Lu 2039 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs