Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

18 milliards de DH injectés dans la Caisse de compensation : Le gouvernement booste son budget de fonctionnement




Conjoncture oblige, le budget de fonctionnement 2011 vient d’être dopé jeudi par le Conseil de gouvernement. Avec 18 milliards de dirhams supplémentaires, l’Exécutif tente d’atténuer les retombées de la hausse des prix des matières premières subventionnées, notamment l’huile, les hydrocarbures, le blé et le sucre à l’échelle internationale.
Les prix du pétrole ont dépassé les prévisions ayant présidé à l'élaboration de la loi de Finances 2011 (75 dollars le baril du brut et 600 dollars la tonne de gaz butane). Il est à noter que le prix moyen du baril de pétrole brut s'est établi durant le premier semestre de l'année en cours à 111 dollars et celui de gaz butane à 885 dollars la tonne.
L’importation marocaine des autres produits subventionnés a également connu une importante hausse. A titre d’exemple, l’importation du blé, du sucre et de l’huile végétale est passée respectivement de 3090 millions de dirhams à 7305, de 2297 millions de dirhams à 3300 et enfin de 3451 à 4412 millions de dirhams.
Les charges supplémentaires de la Caisse de compensation qui devront s’élever à 48 milliards de dirhams ont plombé les finances publiques ; lesquelles ne pouvaient plus répondre à des augmentations de prix aussi importantes qu’imprévues.  D’où l’importance du projet de décret n° 2-11-499 via lequel le gouvernement vient d’allouer des fonds supplémentaires au budget de fonctionnement de l’année en cours. Cette initiative ne pouvait ne pas avoir eu lieu vu les hausses record des prix des matières premières sur les marchés mondiaux. Des hausses qui mettent de plus en plus à mal les finances publiques au regard de leur impact sur une Caisse de compensation que tout le monde veut voir réformée, mais à laquelle aucun gouvernement n’a osé toucher vu son rôle social éminemment important.
Cette situation, on ne peut plus intenable, a été aggravée par le déséquilibre d’une balance de paiement qui ne cesse de montrer des signes de fléchissement
Les chiffres de Bank al-Maghrib publiés à la Revue mensuelle de la conjoncture économique, monétaire et financière du mois d'août 2011, montrent qu’un creusement de 21% du déficit commercial enregistré d’une année à une autre, reflète l’accroissement des importations à un rythme plus important que celui des exportations.
En effet, au mois de juillet, les importations ont enregistré une hausse de 20% tandis que les exportations ont augmenté de 19%, suite à l’accroissement de 36,7% des ventes de phosphates et dérivés et de 13,7% des autres exportations.
Concernant les finances publiques, l’exécution du budget au terme des cinq premiers mois de l’année a fait ressortir un déficit budgétaire hors recettes de privatisation de 17,8 milliards de dirhams, soit une baisse de 115 millions de dirhams par rapport à mai 2010. Ce résultat reflète une hausse de 6,5% des recettes ordinaires hors privatisation contre un repli de 1,7% à fin mai 2010, ainsi qu’une baisse de 6,1% des dépenses de fonctionnement.
Pour leur part, les charges de compensation ont atteint 20,7 milliards contre 11,2 milliards à la même période de l’année 2010.
En outre, les recettes et les dépenses au titre des investissements et prêts privés étrangers se sont établies respectivement à 12,7 et à 3,8 milliards de dirhams, soit une entrée nette de 8,9 milliards de dirhams contre une sortie nette de 8,1 milliards en 2010.
Autant de raisons qui font que le Maroc, comme l’a affirmé le ministre de la Communication et porte-parole du gouvernement,  jeudi au sortir d'un point de presse à l'issue du Conseil de gouvernement, connaît des «difficultés financières» dont les causes sont à la fois endogènes  et exogènes.

Rida ADDAM
Samedi 20 Août 2011

Lu 320 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs