Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

17ème Festival des musiques sacrées de Fès : Une édition voyageuse et audacieuse




17ème Festival des musiques sacrées de Fès  : Une édition voyageuse et audacieuse
La capitale spirituelle accueillera, du 3 au 12 juin prochain, la 17ème édition de son prestigieux et très attendu rendez-vous culturel et artistique : le Festival des musiques sacrées de Fès.
«Sagesse du monde» est le thème de cette édition qui sera marquée par le retour de Faouzi Skali aux commandes de la Fondation « Esprit de Fès », organisatrice de cet événement d'envergure internationale. Innovation, audace et continuité seront les maîtres mots de cette nouvelle édition qui promet de grands moments d'évasion et de méditation. «La 17ème édition sera voyageuse et audacieuse », a d'emblée souligné le directeur artistique du Festival, Alain Weber, lors d'une rencontre tenue récemment à Fès.
Riche et variée, cette 17ème édition réunira des artistes contemporains de bonne renommée comme Youssou Ndour, Maria Bethânia, Elena Ledda, Abd Al Malek, Kadem ES Saher, Sheikh Taha, Asmaâ Lamnawar et Julia Boutros.
Neuf jours durant, ces artistes ainsi que de nombreux invités animeront la ville de Fès dans un esprit de partage, d'ouverture et de tolérance. Avec en toile de fond un objectif commun : promouvoir la concorde et le dialogue des religions et civilisations à travers le monde dans la ville séculaire de Fès, « symbole de tolérance et de cohabitation des confessions et des cultures », notera Faouzi Skali.
«Que ce soit Youssou Ndour, rendant hommage au cheikh Sidi Ahmed Al-Tijani (fondateur de la fameuse confrérie Tijaniyya), Maria Benthânia, louant la vierge d'un Brésil hybride, Elena Lelda, restituant les chants sacrés des montagnes sardes ou Abd Al Malik déclamant une poésie imprégnée de pensée soufie, le Festival verra nos grands artistes contemporains façonner leur propre image du sacré », a dit Alain Weber. Et d'ajouter que « la confrontation de l'héritage traditionnel et du monde contemporain sera mise en valeur lors de la soirée d'ouverture proposée par Armand Amar (compositeur de la musique du film « Home ») avec une quarantaine d'artistes venus d'Orient, d'Occident et d'Asie », a-t-il précisé.           
Soulignons que le Forum de Fès «Une âme pour la mondialisation», un des points forts de cette manifestation, examinera cette année des thèmes aussi divers que «Islam/Occident: pour une politique de civilisation», «Les nouveaux horizons du Maghreb», «Quel avenir pour le Proche-Orient ?», «Les raisons de la crise financière», «Expériences émergentes», entre autres.
Organisé du 4 au 8 juin, ce conclave sera animé par un panel de personnalités, en l'occurrence Katherine Marshall, Tahar Ben Jelloun, Yann Arthus Bertrand, Edgar Morin, Jean-Claude Carrière, Kamal Oudghiri, Mohamed Ghalimi, Stéphane Hessel. 

Alain BOUITHY
Vendredi 18 Février 2011

Lu 461 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs