Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

1,6 MM DH pour la réalisation d’un nouveau barrage dans la région de Tanger-Tétouan

L’ONEE investit 1,35 milliard de dirhams pour l’alimentation en eau potable de la région




1,6 MM DH pour la réalisation d’un nouveau barrage dans  la région de Tanger-Tétouan
 
Situé sur Oued Kharroub, à 45 km au sud de Tanger et à 22 km à l’est d’Assilah, le futur barrage, dans les travaux de réalisation ont été lancés, vendredi, par le Souverain, contribuera au renforcement de l‘infrastructure hydraulique du Nord du Royaume, l’objectif étant de généraliser l’accès à l’eau potable et industrielle et de mobiliser de nouvelles ressources disponibles essentiellement en eau de surface.
Ce projet vise également le désenclavement des populations locales et le développement du tourisme environnemental grâce à l’exploitation de la retenue du barrage, outre la création de 470.000 jours de travail pendant la période de réalisation du projet, estimée à 60 mois.
Avec une capacité de stockage de 185 millions de m3, cet ouvrage hydraulique permettra également la régularisation d’un volume annuel de 40 millions de m3 d’eau.
Financé par les Emirats arabes unis et le budget général de l’Etat, le barrage Kharroub permettra de renforcer le système d’alimentation en eau potable et industrielle de la région constituée du barrage Ibn Battouta, en service depuis 1977, du barrage 9 Avril 1947, mis en service en 1995, du barrage Tanger-Med entré en service en 2008 et de la nappe de Charf El Akab.
Dans le cadre de la mise en valeur de la zone du barrage Kharroub, un programme d’aménagement de l’amont du bassin versant d’Oued El Kharroub, doté d’une enveloppe budgétaire de 22,4 MDH, est mis en œuvre par le Haut-commissariat aux eaux et forêts et à la lutte contre la désertification. 
Ce programme devra contribuer à la lutte contre l’érosion du sol, la préservation des écosystèmes et la réhabilitation des zones forestières sur une superficie de 8.000 ha, le désenclavement de 28 douars de la région et la protection contre les risques d’inondation. 
Par ailleurs, un programme de renforcement de l’alimentation en eau potable de Tanger et des centres et douars avoisinants est en cours de réalisation par l’Office national de l’électricité et de l’eau potable (ONEE), avec des investissements de l’ordre de 1,350 MM DH.
Il vise à renforcer et sécuriser à l’horizon 2030, l’alimentation en eau potable de la ville et de sa région au profit d’une population de 1.700.000 habitants.
A court terme, l’alimentation en eau potable de cette zone sera renforcée par un débit supplémentaire de 1400 litres par seconde à partir de la station El Hachef, qui traite les eaux du barrage 9 Avril 1947.
Ce projet, d’un montant de 870 MDH, sera mis en service progressivement à partir de la fin de cette année. Il comprend la réalisation d’une nouvelle station de traitement et la pose de 35 km de conduite d’eau potable.

Mercredi 16 Avril 2014

Lu 607 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs