Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

14ème Jazz au Chellah du 11 au 15 juin 2009 à Rabat : Un savoureux mélange des genres




Du 11 au 15  juin 2009, le Festival Jazz au Chellah fêtera son 14ème anniversaire. Un anniversaire tout aussi chargé de symboles. Sur ce magnifique site, comme son nom l'indique, on vibrera aux rythmes les plus savamment planants. Vitrine de toutes les facettes du jazz, ce Festival se veut une plaque tournante du jazz européen. Oriental, électro ou classique, le jazz que propose le Festival jazz est tout simplement enivrant. La musique du monde n'y manquera pas. Elle sera passée en revue. A cela s'ajoute l'une des plus belles fusions jazz au monde. A découvrir et à distinguer ses différentes expressions alliant souffle, énergie, créativité et saveur.  Bref, il s’agit de «mélanger les genres et métisser les artistes pour mieux balayer les préjugés». Voici  le mot d'ordre choisi  par les organisateurs de ce Festival où la création et l’improvisation sont toujours les bienvenues.
Pour le public mélomane et curieux, le Festival offre une bonne occasion pour voir et entendre le jazz dans tous ses états. Et pour les artistes et leur musique, il favorisera la diffusion. Tandis que pour Chellah, il permettra non seulement de bénéficier des retombées positives et du potentiel touristique de ce lieu, mais renforcera ainsi son image. Le Festival est d'autant plus heureux de contribuer à la revitalisation de cette valeur patrimoniale exceptionnelle, située au cœur de la capitale du Royaume. Ainsi, cet édifice reprendra-t-il vie et confirmera sa vocation culturelle essentielle au dynamisme de ce secteur. «Depuis sa création, le Festival de Jazz au Chellah, qui sera à sa 14ème année en 2009, s’impose comme un événement incontournable de la scène culturelle du Maroc. Organisé depuis 1996 conjointement par la Délégation de la Commission européenne au Maroc et les ambassades et instituts culturels des États membres de l’Union européenne, en partenariat avec le ministère de la Culture et la wilaya de Rabat-Salé, ce Festival est un témoignage concret du partenariat culturel euro-méditerranéen. La Fondation CDG Développement se joint à nous cette année pour insuffler  une énergie nouvelle à ce partenariat», rassurent les organisateurs dans un communiqué de presse.
Côté programmation, cette édition confirme la bonne santé du Festival. Il y aura un bon nombre de prestations. Que d'éminents musiciens y débarqueront. Au total : une quarantaine d’artistes originaires de 14 pays d'Europe sans oublier la participation des groupes marocains. Et des heures de musique au compteur. La présence marquée de ces musiciens au Festival de cette année ne laisse pratiquement pas de place au hasard. Ils sont tous des maîtres du jazz. Ils produisent une musique merveilleuse.  A commencer par le concert d’ouverture, celui du pianiste espagnol d’origine cubaine, Omar Sosa.  Ce dernier est considéré comme une  légende vivante du jazz afro-cubain empreint de la musique traditionnelle du continent noir. Il se produira le 11 juin prochain pour y  dévoiler les meilleurs titres de son dernier album «Afreecanos», une généreuse ode à l'Afrique. C’est aussi et surtout un palpitant mélange de jazz afro-cubain et de world music. Pour marquer sa participation à ce 14 ème Jazz au Chellah, Omar Sosa a choisi de s’associer à un l’un des grands calibres de la musique  gnaoua: Maallem El Makhzoumi. Une rencontre inédite mais saisissante. 
Il y aura aussi UNIT, un «véritable concept européen» né sous l’impulsion de deux grands jazzmen de l’Hexagone : Sébastien Boisseau et Matthieu Donarier.  Ces deux musiciens inspirés rencontreront le percussionniste berbère au talent confirmé Khalid El Berkaoui, un habitué du Festival.  A retenir également la participation de  Carlos Actis Dato Quartet en provenance de l’Italie qui  nous propose cette année  un parfum de sa musique teintée de mélodies à la fois méditerranéennes, orientales, africaines ou slaves.  Ce quartet rencontrera, à son tour, Tawfil Ouldammar, un musicien marocain féru de jazz  et  les incontournables Frères Souissi pour une prestation qui restera sans doute dans les annales.
Toujours au registre des rencontres, on notera ici une fusion de rare pureté entre le  Luxembourgeois  Marc Demuth,  la chanteuse portugaise Sofia Ribeiro et  le trio de Driss El Maaloumi avec un Oud et des percussions. Ce qui fera naître en nous des envies d’escapades. 
Et pour terminer en beauté,  la Scandinavie sera à l’honneur en clôture de cette manifestation. Il y aura une prestation colorée de JazzKamikaze sans pour autant oublier celle du trio finlandais PLOP. Et enfin, le jeune violoniste berbère Bouhcine Foulane, se produira aux côtés du Malien Aly Keita, avec son balaphon pour une fusion aux accents originaux.
Bref, les prestations de cette année réussiront certainement à séduire plus d’un festivalier. L'ambiance y sera, pour sûr. Soyez au rendez-vous! Et on y sera.

Ayoub Akil
Mardi 26 Mai 2009

Lu 457 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs