Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

14.320 personnes ont été alphabétisées à Agadir : Un second souffle pour la lutte contre l’analphabétisme




14.320 personnes ont été alphabétisées à Agadir : Un second souffle pour la lutte contre l’analphabétisme
14.320 personnes ont bénéficié en 2007-2008 du programme de lutte contre l’analphabétisme, soit une hausse de près de 94% par rapport à l’année 2004-2005. Le chiffre a atteint 15.071 au cours de cette saison scolaire.  C’est ce qui ressort de la réunion de la commission préfectorale de lutte contre l’analphabétisme et l’éducation informelle à la préfecture Agadir Ida Outanan.
En présence des élus communaux, de chefs de services et d’un important parterre associatif, l’exposé de la délégation du MEN d’Agadir a répondu à une série de questions, que se posent les associations partenaires, tout en insistant sur les points forts et les contraintes du programme. Le nombre de bénéficiaires du programme global en 2008-2009 a atteint 1307, dans le programme des secteurs gouvernementaux (3691), celui des associations partenaires (8526), des associations volontaires (1507) et à peine 40 bénéficiaires dans le secteur des entreprises. Le peu d’intérêt manifesté par les entreprises ne cadre pas avec les aspirations d’autant que le rendement d’un ouvrier est plus important quand celui-ci a suivi un programme de lutte contre l’analphabétisme, surtout que depuis un certain temps les compétences ciblées chez les bénéficiaires ne se limitent pas à  l’apprentissage de la lecture et de l’écriture. Le programme vise aussi le développement de compétences entrepreneuriales basiques ainsi que le b.a-ba de la gestion administrative et financière.
Au volet de la formation informelle, l’assistance a pu constater d’abord une hausse du nombre de partenaires (de 1 en 2004-2005 à 10 en 2007-2008), ce qui a permis à 804 enfants dont 62% de filles, de bénéficier de programmes d’intervention. Pourtant, force est de constater que, suite à des restrictions budgétaires mais aussi au principe d’intégration de certains enfants dans l’enseignement formel, le nombre de bénéficiaires a chuté pour atteindre les 703 enfants en 2008-2009. Interrogé sur les tenants et aboutissants de ce programme, Latif Mouha, délégué du MEN à Agadir, a tenu à le replacer dans le contexte du Plan d’urgence. « La mise en route effective du Plan d’urgence au niveau préfectoral se penche sur le phénomène et ne manquera pas de donner un second souffle aux programmes de lutte contre l’analphabétisme à travers une grande mobilisation de tous les intervenants avec au centre l’école, l’apprenant et la qualité de l’enseignement ».
Les recommandations de la rencontre  ont souligné la nécessité d’intégrer les entreprises dans les programmes, de concevoir de nouveaux documents et supports pédagogiques reflétant les besoins des bénéficiaires en vue de passer à un programme fonctionnel axé sur une meilleure socialisation.


Nour-Eddine Sallouk
Mercredi 20 Mai 2009

Lu 329 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs