Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

137 millions de dirhams pour le dragage des ports nationaux

Volume annuel de 3 millions de m3 de matériaux extraits, selon l’ONP




137 millions de dirhams pour le dragage  des ports nationaux
Le volume annuel moyen des matériaux extraits des bassins et chenaux d’accès des ports, toutes natures confondues, est de l’ordre de 3 millions de m3, indique un communiqué de l’Agence nationale des ports (ANP).
Sur ces quantités, le volume de sable représente plus de 70%, soit de plus de 2 millions de m3 en majorité extraits des ports du Sud, précise l’ANP, faisant savoir que le phénomène d’ensablement affecte principalement les ports situés sur la façade atlantique et de façon plus prononcée les ports des façades Centre et Sud, à partir du port de Safi jusqu’à celui de Dakhla. L’enveloppe budgétaire moyenne allouée par l’Agence aux opérations de dragage et de dévasage s’élève annuellement à 137 millions de dirhams dont plus de 60 millions de dirhams sont réservés aux ports du Sud du Royaume, soit 44% de l’enveloppe globale. 
Les marchés des travaux de dragage conclus par l’ANP, sous forme de marchés-cadre d’une durée de trois ans, comportent des prescriptions techniques assurant leur réalisation dans les règles de l’art, principalement en ce qui concerne le mode d’exécution des travaux qui garantit le respect de l’environnement maritime par un choix concerté de la zone où les matériaux dragués seront dépotés. 
Le suivi et le contrôle de ces travaux sont assurés par les équipes techniques des ports compétentes en la matière tout en s’appuyant sur des cabinets spécialisés dans les levés bathymétriques qui permettent, moyennant des outils agréés, de vérifier l’atteinte des profondeurs exigées, ajoute le communiqué. 
Les ports ont toujours été des vecteurs de croissance de plusieurs secteurs tels les pêches, l’agriculture, l’énergie, l’industrie, la logistique, le tourisme,...etc. Ils permettent la création d’emplois, qui sont des sources de revenus aussi bien pendant les phases de leur construction que durant celles de leur exploitation et, directement ou indirectement, accompagnent les opérateurs économiques dans leur développement et leur compétitivité.

Lundi 10 Février 2014

Lu 499 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs