Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

12 terroristes de Boko Haram tués dans des accrochages au Nigeria

Le président nigérian a donné à l'armée jusqu'à fin décembre pour en finir avec les terroristes




L'armée nigériane affirme avoir tué dimanche soir douze militants du groupe islamiste Boko Haram dans deux accrochages séparés dans le nord-est du pays, selon un communiqué.
Les soldats "ont tué trois terroristes présumés de Boko Haram lors d'une patrouille sur la route Damboa-Njaba-Bale dans l'Etat de Borno", a déclaré le porte-parole de l'armée, le colonel Sani Usman, dans un communiqué.
 Dans un second accrochage dans le village de Mainari (Etat de Borno), l'armée "a tué neuf terroristes et saisi des armes", selon le porte-parole.
 Le président nigérian Muhammadu Buhari a donné à l'armée jusqu'à fin décembre pour en finir avec l'insurrection de Boko Haram, qui a fait 17.000 morts et 2,6 millions de réfugiés depuis 2009.
Les observateurs doutent fortement que ce délai puisse être tenu, malgré les communiqués victorieux de l'armée.
Par ailleurs, les islamistes du groupe Boko Haram ont lancé un raid samedi à l'aube sur Buratai, le village natal du chef d'état-major de l'armée nigériane, où ils ont engagé de violents combats avec des soldats, a-t-on appris auprès des habitants d'un village voisin.
 Aucun bilan de ces affrontements survenus dans l'Etat de Borno, au nord-est du pays, n'était disponible. C'est à Buratai, régulièrement visé par les attaques islamistes, qu'est né le général Tukur Yusuf Buratai.
 "Les combats n'ont pas cessé depuis 5H00 ce matin à Buratai entre les soldats et les insurgés de Boko Haram qui ont lancé une attaque sur le village", a indiqué à l'AFP Abubakar Umar, un habitant de Miringa.
 "Les combats se poursuivent et à un moment, on a pu entendre des explosions en provenance de Buratai", a-t-il ajouté.
 Des témoins ont vu des renforts militaires venus de la base de Biu, à une trentaine de kilomètres, traverser Miringa.
 "Neuf camions transportant des soldats et quatre autres des civils en armes ont traversé notre village, ils roulaient en direction de Buratai, et d'après ce qu'on nous dit, d'autres sont en chemin", a déclaré à l'AFP Shitu Ayuba, un autre villageois.
 Les combats ont contraint les habitants de Buratai à fuir à Miringa, où ils se sont notamment réfugiés dans une école primaire, ont expliqué plusieurs résidents.
Depuis la prise de fonction du général Buratai, en juin, son village natal a été plusieurs fois la cible des islamistes. Le 12 décembre, au moins 30 personnes ont été tuées et une vingtaine blessées dans des attaques à la hache et à la machette menées contre trois localités proches: Warwara, Mangari et Bura-Shika. Les assaillants ont ensuite incendié les trois villages.
 Deux jours plus tôt, des hommes armés de Boko Haram avaient tué 14 personnes, dont certaines ont été décapitées, à Kamuya, le village de la mère du chef de l'armée, qu'ils avaient ensuite rasé.
 Le nouveau président Muhammadu Buhari a donné à l'armée jusqu'à fin décembre pour venir à bout de l'insurrection islamiste, qui a fait au moins 17.000 morts et plus de 2,5 millions de déplacés depuis 2009, avant de préciser que cette date n'était qu'"indicative" et concernait les principales opérations de Boko Haram.
 Selon les analystes en sécurité, l'armée a obtenu de réels succès contre les rebelles depuis le début de l'année, parvenant à reconquérir une grande partie des territoires du nord-est du pays. Mais les islamistes ont multiplié les attentats suicide et les attaques de village dans le nord du Nigeria et dans les pays frontaliers, Niger, Tchad et Cameroun.

Mardi 22 Décembre 2015

Lu 528 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs