Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

11ème édition du Festival international de cinéma d’animation de Meknès




Le FICAM à l’Ecole russe

11ème édition du Festival international de cinéma d’animation de Meknès
C’est l’empreinte de la nouvelle édition : le Festival international de cinéma d’animation de Meknès (Ficam) s’intéressera, cette année, au cinéma d’animation russe, considéré comme une des plus prestigieuses écoles au monde.
L’occasion pour le public amateur de cinéma d’animation, particulièrement les enfants et les nombreuses familles attirés par le Festival ainsi que les professionnels, de se retrouver le temps de cette manifestation pour apprécier des classiques de l’animation russe. Comme « Le petit cheval bossu » d’Ivan Ivanov-Vano (1976), « La princesse grenouille » (T. Tsekhanovski, 1950), « La reine des neiges » (Lev Atamanov, 1957), « La légende du tsar Saltan », 1950) et « La petite fleur vermeille », (1952).
« Liens entre illustration et cinéma d’animation: l’école russe » est le thème de cette onzième édition qui verra la participation d’illustres noms de l’animation russe. Alexandre Petrov, Konstantin Bronzit, Alexey Alexeev et Youri Tcherenkov du studio Folimage (France) et d’autres personnalités du monde de l’animation sont attendus à cet événement qui aura lieu du 15 au 20 avril courant à Meknès. Ils animeront plusieurs activités et ateliers prévus au programme de cette édition.
Oscar pour « Le vieil homme et la mer » (1999), Alexandre Petrov recevra les hommages de Ficam en marge de cette manifestation. Les aficionados de l’animation signées de cette illustre personnalité du monde de l’animation auront droit à une rétrospective des chefs-d’œuvre de ce grand maître de la peinture animée. En l’occurrence : « Le vieil homme et la mer », « La sirène », « Le rêve d’un homme ridicule » et « La vache ».
Etalée sur six jours, cette édition comporte plusieurs activités: ateliers (bande-annonce, composition musicale), projets pédagogiques, projections (scolaire, famille, grand public et professionnels), des rencontres (grand public et professionnels) sur « Les coulisses de la création », « L’avenir en image », etc. Ainsi que trois expositions dont une en hommage à Abdelkrim Ouazzani, actuel directeur de l’Institut national des Beaux-Arts de Tétouan. A travers cette exposition, Ficam veut rendre hommage à « un grand artiste-plasticien dont l’univers artistique offre de belles possibilités d’adaptation en films d’animation », a précisé Mohamed Beyoud, directeur artistique du Festival.
La deuxième exposition, « Il était une fois…Des milliers d’images animées », proposera aux spectateurs de découvrir les éléments et les étapes de la fabrication d’un dessin animé à travers sa réalisation. Elle se tiendra en présence d’Henri Heidsieck, animateur, auteur et réalisateur.
L’exposition de Aziz Oumoussa retracera quant à elle, la contribution du Ficam et le Grand Prix Aïcha de l’animation sur le changement du parcours artistique de cet artiste. Et dévoilera les secrets de fabrication de « Voyage vers l’éternel » et « La révolution », qui ont reçu respectivement le Grand Prix Aïcha de l’animation édition 2007 et 2008.
Soulignons enfin dans le volet compétitions, le programme « Courts Compèt’ » réunira cette année 37 courts-métrages internationaux sélectionnés parmi près de 200 soumis au jury de présélection.
Notons que le gagnant du Grand Prix Aïcha de l’animation, créé dans le but de soutenir la création marocaine, sera connu lors de la soirée d’ouverture. En effet, comme le veut la tradition du Festival, cette soirée est marquée par la projection des courts-métrages du précédent et du nouveau, lauréats de ce prix d’une valeur de 50000DH.
Mais la grande nouveauté de cette année, c’est le renforcement de l’implication des Conserves de Meknès-Aïcha dans l’organisation du Festival, qui deviennent coorganisateurs à part entière du Ficam. Le nouveau partenariat avec l’IF de Meknès doit garantir la pérennité de cet important rendez-vous africain et arabe de l’animation. Sans toutefois changer la programmation artistique du Festival qui reste sous le contrôle de l’Institut, a en substance rassuré la directrice de l’IF de Meknès.
Cette onzième édition débutera le vendredi 15 pour s’achever le mercredi 20 avril.

ALAIN BOUITHY
Mercredi 6 Avril 2011

Lu 492 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs