Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

11ème Concours international de musique du Maroc : Forte participation féminine




Neuf candidats venus des quatre coins du monde et représentant 7 nationalités participent au onzième Concours international de musique du Maroc dont le coup d'envoi sera donné demain, mardi 8, à Casablanca, sous une nouvelle dénomination. Afin de renforcer son rayonnement international, cette compétition s'appelle désormais « Morocco philharmony international piano competition».
Cette année, la compétition accueille les pianistes Qi Xu (Chine), Gloria Campaner (Italie), Inga Fiolia (Géorgie), Ahn Ruem et Yekwon Sunwoo (Corée), Stéphanie Proot (Belgique), Dinara Klinton et Roman Lopatynskiy (Ukraine) ainsi que Alexei Sychev (Russie).
«Ces candidats ont été minutieusement sélectionnés par Marian Rybicki, le directeur artistique du concours, lors d'une tournée internationale qui l'a menée en Chine, aux USA et en Europe », souligne-t-on à l'Orchestre philharmonique du Maroc (OPM), initiateur de cette compétition internationale.
Cette édition se distingue des précédentes à bien de niveaux. Pour la première fois depuis son lancement, 9 candidats (au lieu de 6 habituellement) ont été admis aux épreuves éliminatoires. Mieux, pour la 1ère fois de son histoire, la compétition accueille plus de pianiste femmes que d'hommes, soit 5 candidates sur les neuf devant concourir, permettant ainsi une représentation équitable. Aussi exceptionnel, l'âge du plus jeune candidat à cette compétition : 16 ans. Il s'agit du Chinois Qi Xu qui s'offre déjà un premier titre celui du plus jeune candidat jamais accueilli à ce stade du concours.
Enfin, l'Orchestre philharmonique du Maroc accueille cette année Andrzej Jasinski. Cet éminent professeur est depuis près de 10 ans le président du prestigieux concours Frédéric Chopin à Varsovie. Le prestigieux invité présidera le jury du Concours international de musique du Maroc. Un honneur que tient à souligner l'OPM. Et de constater qu' « en dix années d'existence, cet événement devenu culte au Maroc, a regroupé plus de 60 pianistes de très haut niveau ».
Rappelons que Denis Kozhukhin, le vainqueur de la précédente édition, a remporté deux mois après sa consécration au Maroc le prestigieux Concours reine Elizabeth. Très courtisé, le jeune pianiste « est aujourd'hui devenu une star internationale que tous les pays s'arrachent», observent avec satisfaction les organisateurs du concours.

ALAIN BOUITHY
Lundi 7 Mars 2011

Lu 402 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs