Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

11 policiers tués et 40 blessés dans un attentat à Karachi

2.507 personnes ont été assassinées en 2013




11 policiers tués et 40 blessés dans un attentat à Karachi
Un attentat à la voiture piégée a tué au moins onze policiers et en a blessé plus d'une quarantaine jeudi à Karachi, métropole du Pakistan en proie à une vague de violences, ont annoncé les autorités.
Cet attentat n'a pas été revendiqué, mais intervient au moment où les rebelles talibans du TTP et le gouvernement ont entamé un second round de discussions dans le cadre d'un processus de paix relancé à la surprise générale fin janvier par le Premier ministre Nawaz Sharif.
"Une voiture remplie d'explosifs a percuté un bus transportant des responsables. Onze policiers sont morts", a déclaré Munir Sheikh, un haut responsable de la police locale. "Il semble bien s'agir d'un attentat suicide".
Des sources hospitalières ont fait état de 47 blessés, dont une dizaine grièvement, dans cet attentat contre un bus dans lequel une cinquantaine de personnes prenaient place. 
Depuis ce nouvel appel à des pourparlers de paix, il y a un peu plus de deux semaines, au moins 60 personnes ont été tuées dans des attentats au Pakistan, dont neuf mercredi dans une attaque contre un comité anti-taliban et treize mardi contre un cinéma pornographique de Peshawar, grande ville du nord-ouest.
Le TTP, une coalition de groupes islamistes armés fondée en 2007, a nié toute implication dans ces violences qui pourraient toutefois porter la marque de factions dissidentes de la rébellion, hostiles à tout rapprochement avec le gouvernement d'Islamabad. 
La ville de Karachi, port tentaculaire de près de 20 millions d'habitants bordé par la mer d'Arabie, est le théâtre depuis quelques années d'une guerre des gangs sanglante sur fond de rivalités ethniques, politiques et économiques, de violences interconfessionnelles et de la montée en puissance des talibans. Le mois dernier, avant l'appel à la paix du Premier ministre Sharif, les talibans pakistanais avaient revendiqué un attentat contre Chaudhry Aslam, surnommé le "super policier" de Karachi, pour avoir dirigé des opérations anti-talibans et contre des puissants gangsters locaux.
Selon les données du Comité de liaison entre la police et les citoyens (CPLC), organisme local recoupant les données sur la violence urbaine, 2.507 personnes ont été assassinées à Karachi en 2013, année la plus meurtrière depuis la tenue d'un registre au début des années 90.
L'année 2012 avait jusque-là été la plus sanglante pour Karachi avec plus de 2.100 assassinats contre 344 cinq ans plus tôt sous le gouvernement militaire de Pervez Musharraf, ce qui avait poussé de nombreuses personnalités à demander une opération de l'armée en zone urbaine. 

AFP
Vendredi 14 Février 2014

Lu 88 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs