Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

10 millions de touristes trois ans plus tard

La faiblesse du portefeuille des marques touristiques (Marrakech et Agadir 65%) freine le développement du secteur




10 millions de touristes trois ans plus tard
Après trois ans de son arrivée à terme, la Vision 2010 du tourisme a pu atteindre son objectif, à savoir 10 millions de touristes. Il a fallu attendre trois ans pour drainer 700.000 touristes de plus, après avoir atteint 9,3 millions en 2010. Un chiffre qui demeure insignifiant en se référant à 2001, année de lancement du projet «Vision 2010», mais qui demeure très éloquent. Il renseigne sur la faiblesse de l’offre marocaine qui n’a pas pu profiter des difficultés de ses principaux concurrents. Atteindre ce chiffre au bout de trois années fortement favorables révèle plusieurs faiblesses d’un secteur qui peine à concrétiser la manne d’augmentation des arrivées.
En effet, la progression de 7% des arrivées enregistrée en 2013 par rapport à 2012, doit surtout aux touristes étrangers comme le précise le ministère du Tourisme. Anglais, Allemands et Italiens, en hausse de respectivement 12, 13 et 15%, assurent ces bons chiffres alors que les Espagnols et les Français ne connaissent qu'une hausse de 4%. 
 Ce qui atteste de l’essoufflement de ces deux marchés classiques et renseigne également sur la faiblesse du porte-feuille de marques qui demeure peu développées pour les destinations essentielles, à savoir Marrakech et Agadir, qui concentrent à elles seules 65% des nuitées totales.  
Parler de l’évolution des arrivées comme étant un indicateur de bonne santé de ce secteur revient à induire en erreur. Puisque l’augmentation des arrivées et des nuitées ne peut être signifiante que s’il y a augmentation du taux d’occupation des unités hôtelières.  En fait, le taux  pour l'année 2013 a enregistré une hausse insignifiante de 3% par rapport à 2012, soit 43% des capacités. Et ce au moment où le secteur hôtelier a besoin d’un taux d’occupation de 65% pour atteindre son seuil de rentabilité.
Cette embellie en termes d’arrivées ne se reflète pas  en termes de recettes. Alors que les chiffres officiels ne sont pas encore arrêtés, les professionnels estiment que les recettes sont en mesure d’atteindre quelque 59 milliards de dirhams, soit 2% de plus par rapport à 2012. Cette dernière qui avait connu une baisse de 1,5 % des recettes touristiques, selon l’Observatoire marocain du tourisme, au moment où la Tunisie et l’Egypte, en pleins troubles politiques, ont pu augmenter leurs recettes touristiques, respectivement de 30% et 13%.
Par ailleurs, cette amélioration des arrivées est due, entre autres, à la croissance du trafic aérien en raison de  cette relation d’interdépendance des deux secteurs. Grâce au retour des compagnies aériennes à bas coût et au renforcement de nombreuses dessertes en 2013, les aéroports du Maroc ont enregistré au terme de l'année écoulée une hausse de 9,2% du nombre de passagers transportés par rapport à 2012, selon l’Office national des aéroports  (ONDA).
Loin des chiffres flatteurs qui n’ont aucune signification réelle, il faut souligner que, depuis 2010, le tourisme national a, pratiquement, fait du surplace. Selon le rapport de Bank Al-Maghrib (BAM), sur la situation économique, monétaire et financière au titre de l'année 2012, «le nombre d'arrivées s'est ainsi élevé à près de 9,37 millions de visiteurs en 2012 contre 9,34 millions en 2011 et 9,3 en 2010», soit 30.000 visiteurs de plus. Ce qui reste un chiffre très modeste, si l’on veut parler de développement d’une industrie, voire de la réalisation du fameux objectif fixé dans le cadre de la Vision 2020, à savoir drainer 20 millions de touristes à cet horizon. Le Maroc s'engage maintenant dans la Vision 2020 avec l'objectif d'entrer dans le top 20 des grandes destinations mondiales.  Le slogan porté dans la Vision 2020 sonne bien, à l’image de son prédécesseur.  Mais, il aura fallu attendre 2013 pour franchir le seuil des 10 millions de touristes annuels. Qu’en sera-t-il de la 
Vision 2020 ?

Mohammed Taleb
Lundi 3 Février 2014

Lu 822 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs