Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

​Troisième victoire consécutive de l’OCK




Pour le compte de la dernière journée de la phase aller du championnat national de football, l’Olympique Club de Khouribga a accueilli le Chabab Atlas Khénifra, au complexe OCP, dans un derby régional qui s’annonçait difficile pour les deux formations.
La rencontre a tenu toutes ses promesses et s’est soldée par la victoire des Phosphatiers par un but à zéro.
Dès le coup d’envoi, les visiteurs portent le danger dans le camp khouribgui à deux reprises (2’ et 5’), mais le portier Mouatamid a été vigilant. Les locaux ripostent à la 9’, suite à un coup franc mais  Kalii rate l’occasion devant l’intervention énergique de Fakher. La 15’ voit la reprise de tête de Danger contrée par Tangara. Les Zayanis, loin de leur niveau, optent pour la défense. Les Khouribguis, encouragés par leurs supporters, tentent de trouver la faille dans la défense adverse bien regroupée autour du gardien de but.
A la 19’, El Maghri, véritable poison pour la défense du CAK, aurait pu scorer si sa balle était bien cadrée. Les hommes de Yaiich tentent de fermer le jeu tout en procédant par des contres. Les Phosphatiers s’accaparent du ballon et  pratiquent le marquage individuel. Les attaquants de l’OCK créent de nombreuses opportunités, mais ils manquent de punch. El Maghri, balle au pied, s’infiltre dans la surface de réparation. Il est fauché, ses coéquipiers réclament un penalty, mais l’arbitre Nouni reste de marbre (37’). El Abboubi, auteur d’un bon match, se trouve comme par enchantement devant le keeper (56’), mais il rate une occasion en or en envoyant la balle dans le décor. Dix minutes plus tard, devant l’incapacité de ses joueurs de déjouer le schéma tactique prôné par les Khénifris, le coach Ait Djoudi procède à deux changements à la fois, qui apportent de la fraîcheur à l’attaque de l’Olympique. Cette dernière devient plus entreprenante mais se heurte à une défense khénifrie soudée et hermétique.
Les protégés d’Ait Djoudi créent de nombreuses occasions, manquées faute de concentration. A la 90’, l’arbitre Nouni expulse Tihoune pour cumul de cartons jaunes. Amoindris, les coéquipiers d’El Gorche se cantonnent dans la défense. Aux arrêts de jeu, l’OCK bénéficie d’un coup franc, non loin de la cage de Fakher. El Abboubi, d’une frappe sèche, bat le portier khénifri jusque-là impérial dans ses interventions.
Grâce à cette précieuse victoire, l’OCK se hisse dans le classement avec 17 points dans l’escarcelle, quitte la zone de turbulences et termine la phase aller en beauté. 

Chouaib Sahnoun
Lundi 2 Janvier 2017

Lu 462 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito









Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs