Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

​Florent Ibenge Un nul au goût amer




Le match nul entre la RD Congo et la Côte d'Ivoire (2-2), alors que la RDC a mené au score à deux reprises, laisse un "goût amer" à son sélectionneur Florent Ibenge même si son équipe reste proche d'une qualification pour les quarts de la CAN-2017, 
a-t-il estimé vendredi.


Le scénario du match vous laisse-t-il des regrets ?
"Le score est plutôt logique. Le déroulement du match nous laisse un peu un goût amer. On aurait pu mieux défendre vers la fin. Mais quand on regarde, ils ont eu aussi beaucoup d'opportunités sur coups de pied arrêtés. C'est un match nul qu'on prend. Ce qui me donne du baume au cœur, c'est que mes joueurs ont été abattus après un nul contre la Côte d'Ivoire. Cela veut dire qu'on est sur la bonne voie. On nous place comme favori mais il ne faut pas oublier que c'est la Côte d'Ivoire, la meilleure équipe d'Afrique, le tenant du titre. Nous, on fait notre bout du chemin."

La Côte d'Ivoire aurait pu l'emporter sur le fil... Finir sur un nul est quand même un soulagement pour vous?
"Quelque part, oui. On reculait, on reculait, c'est vrai qu'à la fin on était vraiment en difficulté. C'est dû à la fatigue provoquée par la Côte d'Ivoire. Il y avait un adversaire en face qui était de taille. On a joué comme il le fallait en 1re mi-temps mais ensuite on a reculé. Quand vous avez une équipe qui a pris l'ascendant mentalement, c'est un peu compliqué de renverser la tendance."

La qualification va se jouer lors du dernier match contre le Togo, que vous inspire cette équipe ?
"Depuis le début je dis que le Togo est un adversaire plus que coriace. Cette équipe me rappelle la RDC de 2015, donc (j'ai) une très grande méfiance. C'est pour ça que je dis qu'on n'est pas encore qualifié. C'est un match piégeux, vraiment."

​Aurier confiant

"Je tiens à rassurer tout le monde, il ne faut pas s'inquiéter. En 2015 on a commencé comme ça et on a fini champion", a insisté le latéral ivoirien Serge Aurier sur BeIN Sports, après le nul contre la RD Congo (2-2) vendredi à la Coupe d'Afrique des Nations organisée au Gabon.
La Côte d'Ivoire, tenante du titre, avait déjà concédé le nul lors de son premier match de poule contre le Togo (0-0).
"Nous on est calme", assure Aurier. "Ceux qui s'inquiètent le plus c'est à l'extérieur. (...) On est là on essaye de progresser de match en match. On a un match décisif contre le Maroc (mardi). On va tout mettre en oeuvre pour se qualifier" en quarts, a conclu le latéral du PSG, coupable d'avoir lâché le marquage sur le 2e but congolais.
En 2015, en Guinée équatoriale, les Ivoiriens avaient commencé par deux matches nuls contre la Guinée et le Mali avant de se qualifier. Ils avaient finalement remporté la CAN au bout d'une séance de tirs au but irrespirable face au Ghana (0-0, 9-8 aux t.a.b).

Lundi 23 Janvier 2017

Lu 480 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito









Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs