Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

​Clôture en apothéose du Festival Jawhara


5 millions de visiteurs et 500 artistes au programme





La grande diva sahraouie Saida Charaf 
a illuminé, samedi soir, le ciel d'El Jadida 
en interprétant, avec brio, ses meilleurs 
tubes dans une ambiance 
de folie lors de la soirée de
clôture de la 7ème édition du Festival 
international Jawhara, tenue du 3 au
 5 août à El Jadida, Azemmour et Bir Jdid 

Sourire aux lèvres, la star originaire de Laâyoune a fait une entrée triomphale sur la scène d’El Jadida sous les applaudissements d’un public nombreux et enthousiaste qui brandissait son portrait et entonnait en chœur ses célèbres chansons comme "Mani", Katbghini wla La" et "Oueld Mou".
L’ambiance est montée crescendo avec l’interprétation par l’artiste d’une sélection puisant dans la richesse du répertoire de la musique marocaine et la diversité de ses rythmes, moderne, populaire et saharien, comme "Sidi Hbibi", "Sahra Maghribia", "Hahouma Jaw" et "Ga3 Ga3 ya Zoubida".
Connue pour sa voix puissante, son caractère, sa présence scénique peu égalée et son attachement à ses racines, Saida Charaf a tenu ses promesses en faisant vibrer et danser les spectateurs parmi les habitants de la ville et les visiteurs venus passer les vacances dans cette cité balnéaire qui connaît en cette période estivale une forte affluence des quatre coins du Royaume.
La soirée de clôture a été également marquée par un concert grandiose du chanteur du raï Kader Japonais qui a gratifié l’assistance d’un concert, qui sans nul doute, restera gravé dans la mémoire des amateurs du raï.
En parallèle, la scène de la ville d’Azemmour a abrité les concerts de Sami Rai et de la grande star de la musique populaire Daoudi.
Quant aux habitants de la ville de Bir Jdid et ses visiteurs, ils avaient rendez-vous avec une soirée musicale animée par Sy Mehdi et Adil Miloudi.
Le festival, initié sous le Haut patronage de SM le Roi Mohammed VI, accorde cette année un intérêt tout particulier aux enfants de la région en leur réservant un village d’enfants, un espace entièrement gratuit comprenant des ateliers maquillage artistique, peinture et dessin ainsi que des ateliers pâte à modeler, henné et danse et chorégraphie.
Selon les organisateurs, cet évènement se veut une manifestation pluridisciplinaire où musique, danse, théâtre, spectacle de rue, arts plastiques, installations arts vidéo, et ateliers, sont au rendez-vous.
Issue d’une collaboration entre la province d’El Jadida et l’Association des Doukkala, cette édition a été ponctuée     de pièces théâtrales au théâtre Mohamed Afifi, en partenariat avec la direction provinciale du ministère de la Culture et de la Communication, ainsi que des initiations sportives de skate-board.
Pour rappel, le festival a drainé depuis 2011 plus de 5 millions de visiteurs, avec la participation de 500 artistes et musiciens représentant 25 pays.

Libé
Lundi 7 Août 2017

Lu 499 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito









Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs